Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Blog ?

  • : Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • : Je vous propose de m'accompagner dans mon parcours politique et d'y retrouver l'envie de s'investir
  • Contact

Bienvenue

Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. J'ai créé celui-ci, afin de partager mon expérience de jeune miltant socialiste et d'élu à la commune d'Outreau. Trop souvent, il est dit que les jeunes ne s'intéressent plus à la politique. Je pense au contraire que la jeunesse se veut citoyenne, mais ses engagements prennent une forme différente. Les jeunes rêvent d'actions immédiates. Ils veulent pouvoir réellement s'engager et ne plus être uniquement des alibis.

Historien de formation, je souhaite vous faire partager mes recherches en histoire sociale.

Recherche

Archives

Articles Récents

1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 22:50

En 1995, Lionel Jospin est l'invité d'honneur de la fête de la Rose de la 5e circonscription, qui se déroule cette année-là, à Outreau.

De gauche à droite : Mme Dernoncourt, Roger Dernoncourt, Jean-Marie François et Lionel Jospin
Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 22:24

En octobre 1937, Ernest Desclève est, à nouveau candidat, pour le siège de conseiller général du canton de Samer.


Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 22:06

Le 26 octobre 1947, sont élus : Léon Bougard, Jean Buscot, Charlotte Delattre Parnot, Jules Deligny, Adolphe Obez, Alexis Cazin, Louis Delattre, Henri Blampain, Louis Leduc, Albert Delenclos, Joachim Cadt, Léon Lacroix, Eugène Groux, Ferdinand Flahaut, Occide Vérité, Alfred Tourmez, César Eugène, Emile Carpentier, Lucien Richet, Raymond Splingard, René Mathou, Emile Desclève, Léon Molmy. 
L'installation du nouveau conseil municipal a lieu le 31 octobre 1947. Le doyen d'âge est Jules Deligny, le secrétaire Ferdinand Flahaut.
Emile Carpentier est élu maire (21 voix, 1 voix pour René Mathou, 1 blanc), René Mathou, Premier adjoint (21 voix, 1 voix pour Raymond Splingard, 1 blanc), Raymond Splingard, Deuxième adjoint (18 voix, 3 voix pour Jules Deligny, 1 voix pour Emile Desclève), Louis Leduc, Troisième adjoint (16 voix, 5 voix pour Jules Deligny, 1 voix pour Léon Molmy), Jules Deligny, Quatrième adjoint (19 voix, 1 voix pour Adolphe Obez, 1 voix pour Lucien Richet, 1 voix pour Emile Desclève).

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 21:47

Il nait le 14 avril 1901 au Portel. Il entre au conseil municipal avant guerre, devient adjoint au maire, en 1947, et Premier adjoint de Raymond Splingard, en 1952. Pendant la guerre, au moment où la ville est constamment bombardée, il s'occupe activement de résoudre les nombreuses difficultés de ses concitoyens. A la Libération, avec une commune sinistrée à 80 %, il prend en charge les problèmes de reconstruction et s'occupe spécialement de l'urbanisme et des travaux. Il est président de la société de gymnastique, La Fraternelle, et de l'amicale des Joyeux, durant de nombreuses années. Il est également président de la fédération des cheminots retraités. Atteint par la limite d'âge, il ne se représente pas lors du renouvellement de mars 1977.
Il meurt le 12 septembre 1979.
Une salle des fêtes d'Outreau porte son nom.

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 16:14

Emile Guilbert nait le 17 juillet 1891 à Saint-Etienne-au-Mont.
Il est coiffeur de son état. Ancien combattant de la Grande Guerre, il est griévement blessé au visage, ce qui lui vaudra d'être titulaire de la médaille militaire et de la Croix de Guerre. Il est durant de nombreuses président de l'Union Fédérale des Anciens Combattants d'Outreau. Il exerce les fonctions d'adjoints au maire durant de nombreuses années. Durant l'Occupation, il milite dans la Résistance, où il prend une part active. Il est pendant quelques mois président de la délégation spéciale à la Libération.  
Il est Chevalier de la Légion d'Honneur. Il meurt le 12 mai 1976.

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 15:55

Thérèse Guilbert est née le 18 février 1943 à Abbeville. Elle arrive à Outreau, à l'âge de 17 ans, suite à la mutation de son père, employé à la SNCF, en 1960. Elle devient institutrice, auprès des enfants en difficulté, métier qu'elle exercera à Outreau pendant de nombreuses années.

Parcours politique
Elle a d'abord adhéré au PSU, avant de rejoindre le Parti socialiste, en 1964. En 1983, Jean-Marie François lui demande de faire partie de l'équipe municipale, "car il souhaitait avoir quelques femmes". Passionnée de culture pour tous, elle crée notamment le ciné-club des jeunes de Boulogne et d'Outreau. En 1989, elle devient officiellement adjointe à la culture.


Candidate aux élections législatives de 1997

Puis, un an avant la loi sur la parité de 1998, le PS «  décide un début de parité et impose une femme dans la circonscription de Boulogne pour les législatives. Thérèse Guilbert ne fera pas le poids face à Guy Lengagne, qui s'était présenté comme dissident. Mais, elle accuse tout de même un bon score. C'est là que sa carrière a réellement démarré. Elle prend ensuite des responsabilités à la fédération socialiste

En 2001, elle se fait finalement élire au conseil général et en 2002, elle devient la suppléante de Guy Lengagne, député de la Cinquième circonscription du Pas-de-Calais. Elle s'implique particulièrement au Conseil général, si bien, qu'en 2005, le Président Dominique Dupilet lui confie une vice-présidence, en charge de la culture.


Maire d'Outreau

En décembre 2005, elle devient maire d'Outreau après le décès de Jean-Marie François. Depuis 2007, elle est la suppléante Frédéric Cuvillier, député de la Cinquième circonscription du Pas-de-Calais. Elle est réélue au premier tour, en mars 2008, avec 58,70 % des voix.


Sources et bibliographie
http://therese.guilbert.over-blog.com http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Boulogne_sur_Mer/actualite/Secteur_Boulogne_sur_Mer/2009/03/06/article_therese-guilbert-si-une-femme-veut-sa-p.shtml

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 15:39
Splingard Raymond (1912-14 juin 1995)

Maire d'Outreau de 1952 à 1983. Conseiller général de 1958 à 1982. Président de la commission permanente départementale. Sénateur de 1981 à 1983. Chevalier de la Légion d'Honneur. Ancien Président du Syndicat des Combustibles.
Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 15:34

Denis Lefebvre 

Né le 10 décembre 1953 à Arras (Pas-de-Calais).

Secrétaire général de l'OURS, Office universitaire de recherche socialiste (depuis 1992).

Président du Centre Guy Mollet (depuis 1996).

Journaliste professionnel, rédacteur en chef des publications de l'OURS (Office universitaire de recherche socialiste), dans lesquelles il a publié, depuis 1975, plusieurs centaines d’articles : éditoriaux, critiques littéraires, études historiques.

Directeur de la revue Histoire(s) socialiste(s).

Ancien rédacteur en chef de la revue Chroniques d'histoire maçonnique.

Collabore aux publications suivantes : Gavroche, Communes de France, Historia, La Chaîne d’Union, Humanisme, L’Idée libre, etc.

Fondateur et directeur de la collection L’Encyclopédie du socialisme, créée en 2003 (28 titres parus à ce jour).

 

A publié :

Guy Mollet, le mal aimé, Plon 1992.

Le socialisme et les colonies. Le cas des Antilles, Bruno Leprince Éditeur, 1994.

Marcel Sembat socialiste et franc-maçon, Bruno Leprince Éditeur, 1995.

L'affaire de Suez, Bruno Leprince Éditeur, 1996.

19 décembre 1947 : Force ouvrière, Bruno Leprince Éditeur 1997.

André Lebey, intellectuel et franc-maçon sous la IIIe République, Éditions maçonniques de France, collection « Encyclopédie maçonnique », 1999.

Socialisme et franc-maçonnerie. Le tournant du siècle (1880-1920), Bruno Leprince Éditeur, 2000.

Guy Mollet face à la torture en Algérie, 1956-1957, Bruno Leprince Éditeur, 2001.

Marcel Sembat. Le socialisme maçonnique d'avant 1914, Éditions maçonniques de France, collection « Encyclopédie maçonnique », 2001.

Claude Fuzier. Un socialiste de l’ombre, L'Encyclopédie du socialisme, 2004.

Fred Zeller. Des trois flèches aux trois points, Bruno Leprince, 2004.

Les socialistes et l’Europe, de la Résistance aux traités de Rome, l'Encyclopédie du socialisme, 2007.

Le Socialisme pour les nuls (Editions First 2008, en collaboration avec Alain Bergounioux).

 

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Action Militante
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 10:11

Résultats du premier tour

L'entre deux tours
Les représentants du Parti Socialiste et du Parti Communiste se sont rencontrés le mardi 14 mars, afin de discuter de la constitution d'une liste d'union de la Gauche pour le second tour du 19 mars.
Au regard des résultats du premier, selon la loi électorale, le Parti Communiste peut prétendre au plus à cinq sièges. Jean-Marie François, le secrétaire de la section socialiste, propose au PC :
- 9 inscrits sur la liste d'union dont 7 en position d'être élus ; 1 adjoint ; 1 conseiller municipal délégué
Toutefois, cette proposition est rejetée par le PC, qui demande, dans un premier temps, 12 élus dont 3 adjoints, ensuite 10 élus dont 3 adjoints.
Devant la demande excessive, les représentants du PS refusent, laissant un doute sur la volonté du PC de vouloir l'union.

Résultats du second Tour

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 09:24

Jean-Marie François est né à Liévin en 1935. Il est le fils d'un officier sorti du rang et d'une mère institutrice, tous deux originaires de Liévin. Après le bac, il envisage de tenter l'entrée à Saint-Cyr, mais en a "eu ras-le bol d'être interné" ou d'entrer dans les assurances, il devient instituteur, puis professeur de collège.
Il est élu maire d'Outreau en mars 1983, et succède à Raymond Splingard.
Il est décédé le 23 novembre 2005.
En décembre 2005, Thérèse Guilbert lui succède.

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article