Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Blog ?

  • : Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • : Je vous propose de m'accompagner dans mon parcours politique et d'y retrouver l'envie de s'investir
  • Contact

Bienvenue

Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. J'ai créé celui-ci, afin de partager mon expérience de jeune miltant socialiste et d'élu à la commune d'Outreau. Trop souvent, il est dit que les jeunes ne s'intéressent plus à la politique. Je pense au contraire que la jeunesse se veut citoyenne, mais ses engagements prennent une forme différente. Les jeunes rêvent d'actions immédiates. Ils veulent pouvoir réellement s'engager et ne plus être uniquement des alibis.

Historien de formation, je souhaite vous faire partager mes recherches en histoire sociale.

Recherche

Archives

Articles Récents

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 10:03
  Paul Pruvost nait le 13 mars 1898. Comptable, il est domicilié à Outreau. Il est l'époux de Marguerite Parenty. En 1940, Paul Pruvost vient en aide aux Anglais qui tentent d'échapper à la captivité. Il leur trouve des asiles, assure leur ravitaillement pendant quelques mois. Il peut produire à ce sujet des attestations d'Anglais.
  M. Pruvost entre dans l'O.C.M. au printemps 1943 et il se signale par une grande activité dans le service d'espionnage. Il donne asile à Vérité (Abel Lombard), chef régional, traqué par la Gestapo, et lui sert d'agent de liaison pour lui permettre de continuer sa tâche.
  Pendant les années d'occupation, M. Pruvost s'applique à fournir des fausses cartes d'identité, soit aux Anglais pourchassés en 1940, soit aux requis réfractaires, soit aux membres de la Résistance recherchés par la Gestapo.
 

Lors de la  libération, le 4 septembre, jours de l'arrivée des canadiens à Neufchâtel où il est évacué, Paul Pruvost se met à la disposition des libérateurs, fait des patrouilles en compagnies de quelques FFI  et ramène un certain nombre de prisonniers.

Il est inhumé dans le cimetière d'Outreau (partie ancienne, entrée rue Firmin Blondeel)


Sources :

René Lesage

Vasseur André Georges, L'espion qui venait du nord.  

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Mieux me connaître
commenter cet article

commentaires