Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Blog ?

  • : Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • : Je vous propose de m'accompagner dans mon parcours politique et d'y retrouver l'envie de s'investir
  • Contact

Bienvenue

Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. J'ai créé celui-ci, afin de partager mon expérience de jeune miltant socialiste et d'élu à la commune d'Outreau. Trop souvent, il est dit que les jeunes ne s'intéressent plus à la politique. Je pense au contraire que la jeunesse se veut citoyenne, mais ses engagements prennent une forme différente. Les jeunes rêvent d'actions immédiates. Ils veulent pouvoir réellement s'engager et ne plus être uniquement des alibis.

Historien de formation, je souhaite vous faire partager mes recherches en histoire sociale.

Recherche

Archives

Articles Récents

2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 21:39
Comme on pouvait s’y attendre, les cents premiers jours du Nicolas Sarkozy ont été marqués par la surabondance des effets médiatiques. Il avait promis la rupture, celle-ci n’est apparue que dans le style «  à l’américaine » : mise en scène de sa famille, de ses joggings, de ses luxueuses vacances (« financées par de riches amis »).
On ne peut pas tirer, à proprement parler, de bilan des cents premiers jours, juste esquisser quelques faits. Nicolas Sarkozy a fait entrer la France dans un régime présidentiel. C’est désormais le Président qui gouverne (son Premier Ministre n’est plus qu’un coordinateur du gouvernement et les ministres des figurants). Le « super président » s’occupe de tout, décide de tout, et il en est même devenu son propre porte-parole : il est le seul autorisé à annoncer ses décisions.
Si on ne veut tirer un premier bilan, il est facile de voir l’orientation qu’il souhaite donner à son quinquennat : rassurer les plus riches (paquet fiscal), s’attaquer au droit de grève (service minimum, pour commencer dans les transports), détricoter le service public (non remplacement d’un fonctionnaire sur trois qui part à la retraite). Sur le plan international, la volonté d’alignement sur les Etats-Unis est clairement affichée. L’ambition atlantiste annoncée le soir de son élection s’est confirmée. C’est à peine si Nicolas Sarkozy ne s’est pas excusé au nom de la France de ne pas avoir engagé les troupes françaises en Irak.
Garant du libre-échange et de l’ultralibéralisme, il ne prévoit rien contre la crise boursière et la hausse sur les cours mondiaux de certains produits de base comme le blé, le lait et le gaz, ce qui va peser lourd sur le pouvoir d’achat des Français.
Mais comment ne pas finir sur la franchise de santé, autre signe de la volonté du Président d’instaurer une médecine à deux vitesses, sous couvert de réduction des abus. Dans les faits, les tricheurs aisés pourront continuer d’abuser de Notre protection sociale, les moins protégés n’auront plus qu’à essayer de combler le déficit. Un exemple, le courage aurait été de s’attaquer aux vrais abus : la taille des boites de médicaments, mais il aurait fallu affronter le lobby pharmaceutique…

Partager cet article

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Action Militante
commenter cet article

commentaires