Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Blog ?

  • : Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • Le Blog d'un jeune militant et élu d'Outreau (62)
  • : Je vous propose de m'accompagner dans mon parcours politique et d'y retrouver l'envie de s'investir
  • Contact

Bienvenue

Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. J'ai créé celui-ci, afin de partager mon expérience de jeune miltant socialiste et d'élu à la commune d'Outreau. Trop souvent, il est dit que les jeunes ne s'intéressent plus à la politique. Je pense au contraire que la jeunesse se veut citoyenne, mais ses engagements prennent une forme différente. Les jeunes rêvent d'actions immédiates. Ils veulent pouvoir réellement s'engager et ne plus être uniquement des alibis.

Historien de formation, je souhaite vous faire partager mes recherches en histoire sociale.

Recherche

Archives

Articles Récents

8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 13:27

Cher(e)s camarades,

A la suite du formidable débat démocratique au sein de notre parti que nous venons de vivre, nous pouvons collectivement être fiers de notre parti. Jeudi 6 novembre, les militants socialistes se sont prononcés sur les motions qui leur étaient proposées. Quel que soit leur vote, tous doivent être remerciés pour cette leçon de démocratie politique. La droite ironise sur notre pluralisme ? Pourtant, il la renvoie cruellement à son caporalisme.

Nous remercions chaleureusement tous les camarades qui ont participé à ce bel exercice de démocratie et tout particulièrement bien sûr les camarades qui ont fait le choix de la motion « Changer à gauche pour changer la France ». Grâce à la mobilisation des camarades de notre motion, à leur travail inlassable de conviction, ils ont animé la réflexion collective au sein du Parti socialiste depuis le printemps et porté haut les valeurs et les propositions du rassemblement que nous avons fait naître.

A l’issue du vote, les écarts entre les principaux textes sont faibles.

Notre motion a fait un bon score, celui que nous espérions. Celle de Bertrand Delanoë et de François Hollande, le premier secrétaire sortant et son candidat – avec laquelle nous faisons jeu égal –, s’est affaissée. La motion de Benoît Hamon a permis à la gauche du parti de retrouver son étiage.

Il faut bien sûr saluer démocratiquement le score réalisé par la motion de Ségolène Royal, qui place cette motion en tête. Avec quatre points de plus que notre motion, le résultat de l’ancienne candidate à la Présidence de la République lui donne en premier la responsabilité d’essayer de réaliser le rassemblement des socialistes sur une base politique.

Pour nous, la base politique, ciment du rassemblement, c’est la prise en compte de la signification du vote militant. Il est en effet porteur d’enseignements clairs. Dans la diversité des votes, les adhérents socialistes ont massivement approuvé l’orientation que notre motion a portée avec le plus de constance.

  • Les militants ont dit leur volonté d’un ancrage à gauche du Parti socialiste. A gauche dans les valeurs. A gauche dans l’opposition à la droite : ce qui nous sépare de l’autocratie Sarkozy ne tient pas à la méthode, au style ou au rythme des mesures gouvernementales, mais à leur contenu qui en fait de véritables régressions. A gauche aussi dans le nouveau modèle de développement qu’elle porte : une économie réelle qui reprend le pas sur la finance, un nouveau partage entre le capital et le travail est indispensable, la question sociale doit redevenir centrale. A gauche dans notre volonté de réorienter la construction européenne : les socialistes veulent une Europe solidaire et volontaire. A gauche dans les alliances : la stratégie du rassemblement des forces de gauche doit rester le cap de notre parti pour préparer l’alternative.

  • Les militants ont adressé un puissant message de changement. Changement et non ripolinage ou replâtrage : c’est bien le non au statu quo et à l’immobilisme au sein de notre parti qui est le second message de ce scrutin. Chacun doit en prendre conscience. Pour notre part, nous redisons que dans le Parti socialiste nouveau à construire, le renouvellement générationnel, la diversité des origines et la féminisation devront être bien visibles. Le changement au PS, c’est aussi le dépassement des vieilles querelles et des anciens clivages. De même, nous devons imaginer de nouvelles formes d’action militante, qui conjugue l’engagement de proximité et les outils offerts par les nouvelles technologies, ainsi que l’ouverture à la société.

Travail collectif, crédibilité de gauche, refus de la dépolitisation, renouvellement des pratiques et des équipes, ces exigences apparaissent à nos yeux clairement dans le vote des militants.

Parce que nous avons su construire une synthèse de gauche solide et crédible, notre motion est aujourd’hui centrale dans notre parti et dans la gauche. Notre démarche est d’autant plus forte que nous sommes les seuls à avoir opéré, avant même le congrès, le dépassement des vieux clivages et le rassemblement de sensibilités diverses. Cet acte fondateur correspond à une attente profonde dans le parti et, au-delà, au sein de notre électorat.

Martine Aubry, notre chef d’équipe, a mené sur le terrain une formidable campagne, politique, positive, sérieuse et joyeuse en même temps. Incarnant comme maire de Lille les succès de la gauche dans les collectivités locales et symbolisant la compétence gouvernementale comme ancienne ministre du Travail, elle a réuni autour d’elle un collectif de renouveau et d’expérience, avec ses amis, ceux de Laurent Fabius, de Dominique Strauss-Kahn et d’Arnaud Montebourg et de nombreux militants qui nous ont rejoints. Oui, l’état d’esprit qui anime notre rassemblement est une énergie sur laquelle l’avenir du Parti socialiste peut être bâti.

Au lendemain du vote, nous restons totalement unis alors que d’autres commencent déjà à se fragmenter ou se disperser. Conscients de notre responsabilité collective, désireux de répondre à l’attente des militants et à l’aspiration des Français, nous continuons à travailler pour faire vivre l’ancrage à gauche et le changement que nous appelons de nos vœux. Dans un esprit d’ouverture, de transparence et de clarté. Ce que nous avons dit avant le vote sur les motions, nous le disons après : pour nous, c’est la ligne politique qui fera les alliances, et non les alliances qui feront la ligne politique. C’est cela le Parti socialiste nouveau !

Nous comptons sur toi pour relayer, dès ce soir, ce message dans les fédérations à l’occasion des congrès fédéraux. Nous t’invitons également à te rapprocher de ton contact habituel au sein de l’équipe nationale pour discuter de la situation dans ta fédération.

Ensemble, nous incarnons une gauche authentique, crédible et fraternelle. Depuis des mois, autour de Martine, notre rassemblement se caractérise par le travail collectif, la convivialité et l’esprit d’équipe. Autrement dit, ce qui a manqué à notre parti ces dernières années. Ce que nous avons su faire dans notre motion, nous voulons maintenant le rendre possible pour l’ensemble du Parti socialiste.

Amitiés socialistes,

L’équipe de la motion D

 

Pensez à transférer cette lettre de diffusion à vos amis et camarades !

Partager cet article

Repost 0
Published by chochois sebastien - dans Action Militante
commenter cet article

commentaires